Mois: avril 2016

Des kids attaquent l’industrie fossile américaine pour « négligence climatique ». Le procès qui va changer le 21ème siècle.

Le procès du siècle ? 21 gosses attaquent l'industrie fossile U.S. et le gouvernement fédéral pour négligence climatique avec le soutien de l'association Our Children's Trust.

Le procès du siècle ? 21 gosses attaquent l’industrie fossile U.S. et le gouvernement fédéral pour négligence climatique avec le soutien de l’association Our Children’s Trust.

Terrifique se réveille d’un long sommeil pour vous communiquer une magnifique nouvelle ! Une caresse sur la nuque des anxieux du futur, une cuillère de miel dans les gorges tapissées de particules fines, une sonate en ut majeur aux oreilles des climato-mélancoliques.

Une nouvelle passée inaperçue ou presque, alors que ses conséquences vont bouleverser l’avenir de la JUSTICE CLIMATIQUE, cette grande dame pleine de promesses – tant qu’il y aura des juges honorables pour la rendre.

Sachez que lorsque cette nouvelle caressera votre nuque charmante, chers lecteurs, elle offrira plutôt la froidure du tranchant de la machette sur la nuque des industries fossiles américaines et fera planer sur leurs têtes l’injection létale administrative, glas et loi sur les faillites aux Etats-Unis : le « chapitre 11 ».

Le Juge Thomas M. Coffin.

Le Juge Thomas M. Coffin en 1986 (il est in-trou-vable sur Google images. L’analyse de Terrifique ? Il est sans doute aussi séduisant que courageux et ne diffuse aucun portrait afin de pas devenir une idole païenne avec trafic de posters et enchères délirantes de flyers dédicacés sur ebay).

Cette nouvelle qui nous rapproche aujourd’hui est tombée vendredi 8 avril à Eugene, Oregon, United States of America, de la bouche de l’honorable et terrifique juge Thomas M. Coffin.

Ce justicier au regard clair a officiellement validé la plainte d’un groupe de 21 enfants de 8 à 19 ans qui assignent en justice les représentants de 625 compagnies pétrolières et exploitants du gaz de schiste sur le sol américain, soit la quasi totalité de ces industries pesant 217 milliards de dollars annuels (2014, source Statista). Visé également, le gouvernement fédéral américain, accusé d’encourager et de laisser faire. 2 grosses légumes pour le prix d’un ? Les enfants ont la main verte.

Le juge retient sans réserve le motif de la plainte des kids, à savoir la « violation de leurs droits constitutionnels ». Car, oui, ces entreprises participent activement et en pleine conscience au saccage irréversible de l’environnement des citoyens américains (et de l’Irak, de l’Arctique, des océans…), en dépit des recommandations pressantes des scientifiques – et ce depuis plus de 40 ans.

Tenez, une anecdote amusante : le FBI a procédé à une perquisition chez Exxon Mobil à l’automne dernier et a trouvé des mémos confidentiels attestant que la compagnie connaissait par le menu les graves conséquences de ses activités sur la santé de l’humanité entière depuis… 1981. Rhô ! Ces mémos ont dû servir par mégarde à caler un bureau bancal, c’est tout ! Non, non, non, ce n’est pas du cynisme mais de la malchance, monsieur le juge !

Soutenus par l’association Our Children’s Trust, composée de juristes, d’avocats et de défenseurs de l’environnement, les enfants ne sont pas seuls contre tous, que nenni ! Un de leur héraut et membre de l’association est James Hansen. Bill (diminutif incompréhensible de James), Bill donc est un éminent chercheur retraité de la NASA, qui dirigea un institut d’études spatiales pendant plus de 30 ans. Et c’est là-bas, un matin qu’il s‘apprêtait tranquillement à étudier l’espace (comme tous les matins), qu’il a eu un sacré coup de chauffe. Le donut humide de café encore à la main, Bill a brutalement compris le rôle des gaz à effet de serre et des particules fines dans le dérèglement climatique et le danger de leur accumulation dans l’atmosphère. Ni une ni deux, il présente ses travaux lors d’une audience historique devant le Sénat américain en 1988. À partir de là, personne ne pouvait plus dire « Hein ? ! Quoi ?! Ah ben non, j’étais pas au courant, ce jour là, je pêchais le saumon en Alaska et y’avait pas de wifi ».

Icône du Vieux Campeur et des activistes environnementaux.

James Hansen et sa petite-fille Sophie, qui fait partie des 21 enfants plaignants. Icône du Vieux Campeur et des activistes environnementaux, Bill n’est pas qu’une silhouette du marketing vert. Bill est aussi un ex de la NASA et lanceur d’alerte des particules fines et du gaz à effet de serre.

Sauf qu’avec les années, Bill se fatigue un tantinet que rien ne change malgré les conclusions de plus en plus alarmantes des scientifiques du monde entier. Il s’achète une panoplie complète au Vieux Campeur et devient activiste écolo (je vous passe les détails croustillants de son muselage à la NASA, qui n’apprécie pas la diversification des activités de Bill).

Ardent soutien au groupe de kids, dont fait partie sa petite-fille, il a salué la décision de justice qui « enclenche les rouages d’un Nuremberg climatique pour les générations futures ».

Et, cerise sur le cake, le juge Thomas M. Coffin rejette tout recours aux accusés et annonce « un procès sans précédent dans notre pays », qui s’intéressera « à l’action et l’inaction du gouvernement » dont les conséquences sont «  la pollution de l’air au carbone, la déstabilisation du climat et l’acidification des océans », ce qu’on peut difficilement qualifier de broutilles ou d’élucubrations d’une jeunesse paresseuse.

Le juge reconnaît que « les plaignants apportent une dimension de justiciabilité au débat en affirmant que les dommages qu’ils encourent personnellement sont bien supérieurs que pour les classes plus âgées de la société ».

Ah !

On y est.

La jeunesse à ma droite, la maturité à ma gauche. (Entre les deux, le coeur de Terrifique a choisi mais gardera sa préférence secrète, dans les replis de ses ventricules).

Xiuhtezcatl Martinez, 15 ans. Un des plaignants. Activiste depuis le berceau, EarthGuardian, porte parole des jeunes générations "debouts" à l'ONU.

A ma droite, la jeunesse vent debout : Xiuhtezcatl Martinez (prononcer « shooTEZcat »), 16 ans. Un des plaignants. Activiste depuis le berceau, porte parole des EarthGuardians, tribun des jeunes générations « debout » à l’ONU.

À ma gauche : les vieux. Rex Tillerson CEO Exxon Mobil, symbole des entrepreneurs pionniers, courageux et qui font avancer chaque jour la société vers un progrès durable dans un confort 4 étoiles.

À ma gauche : la maturité (au pouvoir) symbolisée par le bien nommé Rex Tillerson (CEO Exxon Mobil), tête de gondole des énergies fossiles et des entrepreneurs pionniers, responsables, qui font avancer chaque jour la société vers un progrès durable dans un confort 4 étoiles avec rigueur et morale et une bouche sexy.

C’est là le cœur du débat qui se profile.

L’idée terriblement culpabilisante pour les adultes normaux que nous sommes.

La raison qui se cache derrière des slogans sentimentaux « sauvons nos enfants » et gnagnagna.

Désormais, c’est un concept reçu et validé par un juge assermenté : oui, les enfants de maintenant peuvent et vont nous demander justice. Justice pour leur future vie d’adulte qui se déroulera dans un monde hostile engendré par le dérèglement climatique, irresponsablement accéléré par la cupidité de quelques uns d’entre nous.

Nous le voyons déjà : dérèglement climatique du pastis en terrasse au mois d’avril par 9°, typhons à répétition et El Nino qui s’emballe, hausse du niveau des océans, pluies diluviennes, coulées de boue colossales et tremblements de terre dans des zones non-sismiques (youpla le gaz de schiste), surfaces océaniques mortes (RIP la Méditerranée)…

C’est pour cela que des adultes se sont rassemblés dans Our Children’s Trust, qui finance et soutient la plainte des 21 kids. Des adultes comme nous (seulement un peu plus doués en droit et très portés sur le gâteau à la carotte) qui veulent donner la parole aux enfants et remettre de la longueur de vue au débat, rajouter quelques décennies à nos échéances de lâches. Tous les dirigeants parlent la bouche en cœur « de prendre des mesures à l’horizon à 2025 ou 2050 ». OK, mais eux (et nous), on sera quasi morts à ces dates. Mais les petits gosses de maintenant, ils feront comment en 2050 ? Ils fêteront leurs 30 ans dans un bunker résistant aux radiations ? Et en trekking dans des contrées exotiques, ils se feront braquer leur bouteille d’eau plutôt que leur iPhone22 par des morts-de-soif ?

Respirer avec classe en 2050 ? C'est possible. Il ne faut pas TOUT voir en noir non plus.

Respirer avec classe en 2050 ? C’est possible. Il ne faut pas TOUT voir en noir non plus.

Les pétroleux et les schisteux ont la pétoche. Ils savent qu’un précédent au tribunal peut créer une cascade de plaintes et l’écroulement rapide et intégral de leur business florissant, même si certains se sont déjà effondrés à la surprise générale (Peabody, le n°1 du charbon américain vient de faire faillite). De nombreux avocats, journalistes, écrivains et activistes rêvent aussi, comme James Hansen, d’un « Nuremberg du climat ».

Et même si l’appellation est maladroite, l’image est puissante.

La justice climatique n’est pas le rêve de doux dingues en tongues de chanvre qui mangent du tofu avec délice parce qu’ils ont les papilles anesthésiées, mais l’objectif réaliste qui nécessite(ra) patience et pugnacité pour que les dirigeants de sociétés privées agissant en dépit absolu du patrimoine commun, qui exterminent les ressources naturelles et amenuisent la vie de millions d’entre nous, mains d’œuvre pauvres et défavorisées, rendent des comptes à un Tribunal Pénal Climatique International.

Ceux qui ont coupé des arbres millénaires pour faire du PQ parfumé à l’abricot chimique ? Allez, hop ! Perpèt ‘ !

Ceux qui ravagent les fonds des océans et leurs déciment leur faune pour remplir des barquettes de salade océane ?

Ceux qui creusent, creusent pour l’or noir sans reboucher le trou et même en Arctique ?

Ceux qui condamnent à la maladie des millions de personnes pour l’aluminium, la teinture de vêtements (bienvenue au Bangladesh) et le gaz de schiste ?

Alberta, Canada. Avant et après l'exploitation du gaz de schiste, 1er prix au concours néo-libéral "paye ton saccage" en 2012.

Alberta, Canada. Avant et après l’exploitation du gaz de schiste, 1er prix au concours néo-libéral « Paye ton saccage » en 2012.

Ceux qui volent le sable des mers et l’eau potable ?

Ceux qui…

Ces personnes qui touchent des salaires et des primes immenses.

« Des quoi ?!? Des arbres ?! Des orang-outans ?! Des espèces rares ?! Mais vous seriez pas en train de vous biiip de moi ?!! Vous me brûlez tout ça, hein, et fissa ! L’Indonésie n’a pas besoin de forêts primaires, ça ne rapporte pas un clou. Et vous me collez des plantations de palme, j’ai besoin d’huile pour mes snacks Speed Fat et mes Presto Pizza ». C’est ce qu’on entend dans les bureaux d’angle au sommet des tours dans les quartiers d’affaires, tapissés de beige et meublés en style néo-scandinave ou baroque asiatique, de la bouche sexy d’entrepreneurs responsables.

satellite indonesie incendies forets 2015

La plus grande catastrophe environnementale de l’histoire ? Elle se déroule en loucedé en Indonésie. Des feux de forêts criminels pour éradiquer les forêts primaires (et tout ce qu’il y a dedans) et planter de la palme pour l’industrie agro-alimentaire et autres. Les petits points ? La cartographie des incendies simultanés entre les 14 et 21 octobre 2015. Ça fait 8 mois que l’Indonésie brûle. Source : NASA

Emissions CO2 incendies Indonesie 2015

Émissions de CO2 en Indonésie à l’automne 2015 au plus haut des incendies : jusqu’à 3 fois les émissions totales des États-Unis !!! L’air était irrespirable jusqu’en Malaisie et aux Philippines. 23 sociétés viennent d’être dénoncées par le gouvernement indonésien pour avoir commandité et alimenté ces feux. Source : The Economist.

 

Ces gens là, je voudrais les voir un jour alignés en rang devant un juge avec la horde d’Ennio Morricone hurlant dans les enceintes, histoire de souligner la solennité du moment.

On en reparle bientôt avec les terrifiques Bill Hansen, Thomas M. Coffin et les 21 kids ?

Sources :

http://ecowatch.com/2016/01/14/youth-climate-change-lawsuit/ & https://ecowatch.com/2016/04/09/climate-change-case/

http://ourchildrenstrust.org

http://www.huffingtonpost.com/entry/exxonmobil-climate-change_us_56d86b7de4b0000de4039417

http://reporterre.net/En-Amerique-des-enfants-attaquent-l-Etat-parce-qu-il-soutient-les-combustibles

http://www.wsj.com/articles/peabody-energy-files-for-chapter-11-protection-from-creditors-1460533760

http://www.theguardian.com/environment/2015/oct/09/xiuhtezcatl-roske-martinez-earth-guardians

Chiffres : http://www.theguardian.com/environment/2015/may/12/us-taxpayers-subsidising-worlds-biggest-fossil-fuel-companies

http://priceofoil.org/profits-oil-gas-coal-companies-operating-u-s-canada/

http://www.statista.com/statistics/294614/revenue-of-the-gas-and-oil-industry-in-the-us/